Encore aujourd'hui, de nombreux matériels utilisant un SoC ARM comprenant une puce graphique Broadcom VideoCore IV sont obligés de passer par un binaire fermé (blob). Ceci est aussi vrai pour la plus part des puces des concurrents, et pas forcément pour la partie graphique. Cela concerne l'ensemble des smartphones, mais aussi le Raspberry Pi.

Du coup, le pilote graphique sous Linux, qui peut être libre et OpenSource, ne fait que relayer les instructions à ce binaire fermé. Si des bugs se produisent, ou pour proposer la moindre amélioration, la communauté et les développeurs du noyau ne peuvent rien faire.

Peut être fort de son succès, que ce soit avec les smartphones sous Android ou avec un Raspberry Pi vendu à plus de 2.5 millions d'exemplaires, et une communauté autour de ce projet tout aussi importante, Broadcom vient d'ouvrir sa pile graphique autour de ses puces VideoCore IV BCM21553. Ce n'est pas exactement ce modèle qui est utilisé dans le Raspberry Pi mais une puce très similaire, une BCM2835, le portage ne devrait donc pas poser de soucis.

Il reste cependant beaucoup de travail pour avoir une pile 100% libre et OpenSource autour de ses puces, mais la fondation Raspberry Pi souhaitant toujours proposer le matériel le plus ouvert possible, tente d’accélérer les choses en proposant une prime de 10 000$ à celui qui codera des drivers full OpenSource permettant de jouer à Quake III sur notre bon vieux Raspberry Pi à 30$. La fondation sponsorise déjà de nombreux projets libres, dont pourrait tirer profit le Raspberry Pi, comme XBMC, ou encore Wayland/Weston (cherchez sur Youtube Wayland sur Raspberry Pi pour comprendre l'intérêt face à Xorg).

Donc merci Broadcom, et bon anniversaire au Raspberry Pi.