Fedora 31 est sortie

Publié par Edouard le

Le calendrier a été à peine chamboulé, mais la Fedora 31 est bien de sortie cette semaine.

Les changements visibles

Une nouvelle Fedora, ce sont des logiciels, voire des briques entières qui peuvent monter de version majeure. Et souvent, avec des changements importants.

Bien sûr, ce qui est attendu le plus souvent, de la part des utilisateurs, ce sont les changements concernant l’environnement de travail. Gnome, KDE, et les autres, vont donc se voir améliorés, corrigés.

Les environnements graphiques

Pour Gnome, la version passe en 3.34 tout juste sortie.

Pour KDE, ce dernier passe en version 5.17.

Le tout récent (du moins chez Fedora) DeepinDE monte en version 15.11. Mais je n’ai rien vu concernant Pantheon…

Mais il ne faut pas non plus oublier l’excellent XFCE qui passe en 4.14.

La Glibc en 2.30

Une nouvelle Fedora c’est aussi l’unique occasion de monter de version pour les couches les plus basses.

La glibc passera donc en version 2.30 avec cette Fedora 31.

Pour info, la Fedora 30 est elle basée sur la glibc 2.29.

Évolution sur les RPM

Idem pour RPM, avec une nouvelle Fedora, l’occasion d’améliorer les mécaniques internes de RPM est possible.

RPM passe donc en version 4.15. Sûrement pas un gros changement vu que la Fedora 30 est en version 4.14. Un point que je retiendrais est l’arrivée du support expérimental des installations de RPM sans être root (dans des chroot).

L’algorithme de compression du contenu des RPMs va aussi changer. Passant de XZ (niveau 2) à zstd. Le but n’est pas un gain en volume, mais en temps CPU pour la décompression. Il faudra donc prévoir un gain de temps lors des installations/mises à jour.

Connexion SSH en root avec mot de passe bloqué

Fedora continue son travail pour plus de sécurité. Après la suppression du compte root (via l’utilisation de sudo), la configuration par défaut du service SSH n’autorisera plus la connexion à ce compte avec juste un simple mot de passe.

Ceci est la configuration par défaut, et recommandée, du projet OpenSSH depuis 2015.

Pour ceux qui veulent continuer à prendre le risque d’utiliser le compte root, y compris à distance via SSH, ils seront libres de changer cette configuration. Un moindre mal serait peut être de passer par une clef SSH en plus, et pas un simple mot de passe.

CGroupsV2 par défaut

Fedora 31 sera la première à utiliser par défaut les CGroups en version 2.

A noter que si vous utilisez Docker, ce dernier, à l’heure où j’écris ces lignes n’est pas compatible CGroupsV2. Heureusement il y a des alternatives, souvent meilleures, comme podman.

Migration vers Python 3

La migration vers python 3 continue, rendant obsolètes de nombreux paquets en rapport avec python 2.

La commande python, ou la dépendance python, signifiera maintenant python3.

Cette nouvelle Fedora 31 sera aussi l’occasion de faire un grand nettoyage, en supprimant le plus de paquets inutiles possible.

Plus de kernel, d’images et dépôts i686

Ce n’est pas une surprise, les versions 32 bits n’ont plus le vent en poupe.

Il n’y aura donc plus de production de paquets 32 bits pour les dépôts Everything et Modular à partir de la Fedora 31.

Cela vaut aussi pour le kernel, et donc pour les images bootables.

Ce qui signifie sûrement qu’il n’y aura peut être pas de version 32 bits de la Fedora 31.

Internationalisation

Du travail est aussi en cours côté internationalisation, afin de permettre des installations plus propres, ou plus minimales, avec une meilleure gestion des dépendances, y compris avec le support des bonnes langues, bonnes méthodes d’entrées, polices etc.

Cela sera fait via l’ajout de sous-paquets langpacks-core-*.

Comptage DNF

Pour améliorer les statistiques sur les utilisateurs de Fedora.

Autres mises à jour

Bien sûr tout un tas d’autres logiciels vont voir leur version grimper. Impossible de toutes les citer, mais dans les principales :

  • GoLang 1.13
  • Perl 5.30
  • et j’en passe !

Conclusion

Comme toujours, il est important d’insister sur ces versions Beta qui sortent avant les versions stables, car sans elles, pas de tests à grande échelle, pas de corrections de bugs de dernières minutes.

La procédure habituelle pour la mise à jour est la suivante :

sudo dnf install dnf-plugin-system-upgrade
sudo dnf system-upgrade download --refresh --releasever=31 --setopt='module_platform_id=platform:f31'
sudo dnf system-upgrade reboot

En cas de doute, questions, problèmes etc, n’hésitez pas à passer sur le forum Fedora-FR.

Catégories : Fedora

1 commentaire

Fin de vie de la Fedora 29 – Des Logiciels Libres · 1 novembre 2019 à 11 h 05 min

[…] La Fedora 29 terminera sa carrière (EOL pour End Of Life) le 26 novembre 2019 prochain, soit 1 mois après la sortie de la N+2 (ie la Fedora 31). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image